Les fleurs de Bach

Les Fleurs de Bach sont des élixirs floraux élaborés dans les années 1930 par le Docteur Edward Bach, médecin homéopathe anglais. Après avoir étudié attentivement ses patients, il a compris que les déséquilibres intérieurs étaient la cause principale des maladies. Il a donc mis au point 38 élixirs floraux correspondant à autant d’émotions ou d’états mentaux.

Les 38 Fleurs de Bach sont classées en 7 familles :

– Peurs

– Incertitude

– Manque d’intérêt du présent

– Solitude

– Hypersensibilité aux influences et aux idées des autres

– Découragement

– Souci excessif du bien-être des autres

Voici quelques exemples d’émotions sur lesquelles il est possible de travailler avec les Fleurs de Bach :

– Dans la famille des « peurs » : on trouvera « Mimulus » (mimule), qui va agir sur les peurs définies (phobies, timidité), et qui va permettre de retrouver le courage, la capacité à faire face à ses peurs ;

– Dans la famille de « l’incertitude » : « Gorse » (ajonc), pour ceux qui ont perdu tout espoir, et qui vont, grâce à la fleur, retrouver la capacité de surmonter leurs difficultés ;

– Dans la famille du « manque d’intérêt pour le présent » : « White Chestnut » (marronnier blanc), pour les ruminations mentales, les pensées obsédantes ; la fleur permet de retrouver le calme intérieur ;

Dans la même famille, il existe la fleur « Mustard » (moutarde), qui agit en cas de tristesse sans raison apparente, comme le « babyblues » et qui permet de retrouver la joie de vivre ;

– Dans la famille de la « solitude » : « Impatiens », pour ceux qui ressentent une tension intérieure, une irritabilité, et qui vont pouvoir retrouver calme et patience ;

– Dans la famille de « l’hypersensibilité aux influences et aux idées des autres » : « Walnut » (noyer), pour les personnes en situation de changements de vie (naissance, ménopause, déménagement, retraite…), qui vont ainsi pouvoir mieux s’adapter à ces changements ;

– Dans la famille du « découragement » : « Star of Bethléem », en cas de peine provoquée par un deuil, un traumatisme… , pour retrouver réconfort et paix intérieure ;

– Dans la famille du « souci excessif du bien-être des autres » : « Rock Water » (eau de roche, le seul remède non élaboré à partir d’une plante), pour les personnes strictes, rigides avec elles-mêmes, pour retrouver plus de souplesse, de joie, de spontanéité…

Il existe en outre un remède d’urgence, « Rescue », élaboré à partir de 7 fleurs, à utiliser pour faire face à des situations d’urgence, des émotions fortes, ou en prévention en cas d’examens, d’entretiens, d’accouchement…

Les Fleurs de Bach sont sans effet secondaire, sans accoutumance et peuvent être proposées à tous, de la naissance à la fin de vie. Elles sont de plus d’un usage très simple (quelques gouttes dans de l’eau pure ou sous forme de vaporisateur).